Fabrication des émaux

      L'art des émaux apparaît 2000 ans avant notre ère.

 

    Les bijoux, les objets raffinés et précieux, fabriqués par des émailleurs au cours des siècles restent un plaisir des yeux dans les musées de nombreux pays d'Orient et d'Occident.

 

     L'émail s'apparente au cristal dans sa composition. Il est coloré dans la masse par des oxydes métalliques : le cobalt pour le bleu, l'argent pour le jaune, le manganèse pour le violet, l'or pour le rouge rubis, etc.

 

     Le support utilisé est le plus souvent le cuivre.

 

    L'émail broyé en morceaux de tailles variables, allant jusqu'à l'état de poudre, est déposé sur le cuivre, auparavant décapé.

 

     La cuisson est très brève, quelques minutes à peine. Mais pour obtenir une qualité, une solidité et une diversité remarquables, plusieurs cuissons sont indispensables. La température de cuisson se situe entre 700 et 1000°C.

 

   L'émaillage des bijoux exige aussi un travail précis et minutieux d'orfèvrerie.

 

    Les pièces de cuivre, découpées à la main, ébarbées, martelées, sont décapées.

        Puis elles sont contre-émaillées, c'est-à-dire cuites par dessous.

 

     Ensuite, sur le dessus, une feuille d'argent pur est déposée, et c'est alors une autre cuisson.

 

     Plusieurs couches d'émail de couleur sont alors appliquées selon l'effet que l'on veut obtenir.

     Après les cuissons successives, les pièces émaillées seront ébarbées, montées ensemble pour former des bijoux.

     La diversité des couleurs est infinie puisque les compositions sont laissées à l'imagination de l'émailleur, donnant ainsi une variété qui comblera tous les souhaits de couleurs et de lumière.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Emaux d'Art
Mentions Légales
Site créé avec 1&1 IONOS MyWebsite. siret 777 077 728 00023